0235558841 - 0623647959 campinglegrandhameau@orange.fr

Mardi, à 18 h, la barrière de l’entrée du camping Le Grand Hameau de Saint-Jouin-Bruneval ne cesse de se lever pour laisser le passage aux campeurs d’une nuit ou plus et aux camping-cars. Durant la saison estivale, le camping est complet en permanence. Il n’est pas toujours facile de trouver de la place pour tous.

Isabelle Watras est la nouvelle propriétaire de ce camping depuis le mois d’avril dernier. Elle dirige avec maestria les vacanciers dans les allées vers leur emplacement. Elle a commencé les restaurations. « L’accueil et le bar ont été refaits à neuf. Il reste encore des travaux à effectuer, souligne-t-elle, comme la modernisation des sanitaires et l’installation d’une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite. Nous ferons cela dès la fermeture du camping, fin octobre. »

Le Grand Hameau est idéalement situé entre Le Havre et Etretat, et à 1,2 km du centre de Saint-Jouin-Bruneval. Il manque encore actuellement une piste cyclable qui permettrait aux touristes de se rendre au village sans danger. Cette année, le soleil de la Côte d’Albâtre a attiré bon nombre d’Allemands (près de 60 %) et d’Italiens vers Le Grand Hameau. Mais il y a les habitués, ceux qui lâchent leur appartement de Caucriauville ou du Mont-Gaillard, pour se retrouver au calme et en plein air.

Un havre de paix

C’est le cas de Laurent Guilbert, installé depuis vingt-huit ans. Il a commencé par une caravane, puis un mobile-home qu’il a aménagé avec une terrasse, des parterres de fleurs et un barbecue. Le désir du grand large, pour cet amoureux de la pêche en mer, l’a attiré vers ce camping. Dès les beaux jours, il s’y installe, va travailler au Havre et y revient à la fin de la journée. Ici, c’est son havre de paix. « C’est l’idéal, ce n’est pas loin de mon travail et de chez nous. C’est tranquille. » Il faut dire que son mobile-home est très bien placé tout au fond du camping.

Un peu plus loin, Henri et Odette Marquez profitent de leur retraite au grand air. Ils ont installé leur mobile home sur l’un des emplacements, il y a quatorze ans, et décoré les extérieurs avec des plantes et des statuettes d’animaux. Comme Henri le dit, « c’est le paradis. On est bien ».

Au détour d’une allée, un couple du Pas-de-Calais joue à la pétanque. Ils sont arrivés à l’improviste sur ce terrain, le jour même. « On reste juste deux jours, mais nous gardons la carte, nous reviendrons. Nous avons été tellement bien accueillis et c’est calme, c’est ce que nous voulions. »

Ne cherchez pas la piscine, il n’y en a pas, mais elle n’est pas indispensable car les touristes viennent ici pour se reposer ou découvrir le littoral normand.

source : Paris Normandie